Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 octobre 2010 5 29 /10 /octobre /2010 13:22

Monsieur le président, chers collègues,

 

A propos du dispositif d'aide à l'exploitation des lignes régulières de transport public de voyageurs, je me dois de rappeler notre position, qui est celle déjà évoquée, l'an passé et les années précédentes. Elle vise à doter notre département d'une véritable mise à disposition de nos concitoyens d'un réseau de transport public, d'autant plus indispensable que la concentration des pôles d'emplois sur les parties les plus urbanisées de notre territoire oblige les uns et les autres à de nombreux, longs et couteux déplacements automobiles .

 

En ces temps où l'on multiplie les « Grenelle » il faut aussi souligner que la généralisation des transports collectifs permettrait de réduire la pollution générée par la circulation automobile et les nombreux bouchons provoqués par un réseau routier insuffisant.

 

La politique d'aide dont nous discutons aujourd’hui, que notre assemblée a instituée en 1978 et dont les principes sont restés les mêmes depuis lors, ne répond plus du tout aux besoins actuels des Yvelinois. Elle ne permet pas non plus de prendre en compte les préoccupations environnementales.

 

En effet pour qu'une collectivité puisse offrir à sa population une alternative à l'utilisation de l'automobile il faut qu'elle en ait les moyens. Finalement l'aide départementale n'aide que les plus riches. La décision de ne pas subventionner les lignes dont le niveau de recettes est inférieur à 40% du cout d'exploitation, aggrave encore cette situation. C'est ainsi qu'une large part du territoire ne bénéficie d'aucune couverture ou d'une couverture insuffisante en matière de transports en commun.

 

Alors bien sur il y a des opérations importantes en matière de déplacement auxquelles notre département apporte une contribution décisive : par exemple le tramway et d'autres, ce qui renforce  encore les réseaux urbains et c'est bien. Il y a  les dispositions de notre délibération du 18 juin  dernier. Le transport à la demande c'est bien, mais outre qu'il laisse la charge du fonctionnement aux collectivités, il ne répond pas aux besoins de déplacements domicile- travail.

 

Il est clair que le transport public collectif n'est pas une priorité de la politique de la majorité départementale ; deux indicateurs le démontrent: la part des dépenses pour le transport de voyageurs ne représente que 3.9% des dépenses de fonctionnement du budget , et même l'aide dont nous discutons, venant en réduction de la participation des collectivités au déficit d'exploitation, ne représente que 11% de leur charge .

 

Alors vous allez nous répondre que c'est dorénavant de la responsabilité du STIF auquel ,comme les autres départements, nous apportons notre quotepart ,d'organiser le transport en Ile de France des voyageurs .C'est juste, sauf que chacun sait dans quelles conditions: compensation financière sous évaluée, matériel vétuste, le transfert de cette compétence a été transférée par l'Etat à la Région , ce qui ne permettra pas de couvrir notre département de manière satisfaisante avant longtemps compte tenu de l'énormité du retard à rattraper .

 

C'est pourquoi nous pensons nécessaire d'en revenir aux promesses du « schéma de déplacement des Yvelines adopté par notre assemblée en mars  2007 et qui proposait d'engager avec les exploitants départementaux, une étude permettant de valider les liaisons et de définir le niveau d'offre manquant .Ces liaisons devaient être rassemblées sous un nouveau label départemental «  Trans’Yvelines » et aurait vocation à compléter les liaisons de rabattement vers les gares ,aux lignes de transport en commun routier »

 

Les Conseils généraux de l'Essonne,  et celui d'Eure et Loir ont développés de tels réseaux, cela est à la portée de notre département.  

 

Jean Louis BARTH

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Groupe des élus de gauche des Yvelines
  • : Blog d'expression politique des élus socialistes, communistes et écologistes du Conseil général des Yvelines
  • Contact

Recherche