Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 février 2015 1 02 /02 /février /2015 16:28

Cette nouvelle année 2015 engage beaucoup de changements pour nos concitoyens et l’intervention publique locale. Une nouvelle architecture institutionnelle s’amorce, et par voie de conséquence, une nouvelle organisation politique des territoires. La loi “Métropole” entrée en vigueur au 1er janvier et le projet de loi NOTRe sur la réorganisation territoriale, redistribuent les compétences et les collaborations entre collectivités. Il reviendra aux départements et aux régions renouvellés en 2014, sur la base d’une nouvelle carte territoriale pour les élections départementales, de gérer exclusivement les compétences qui leur seront attribuées afin de clarifier les responsabilités respectives, restreindre les dépenses publiques, tout en développant les solidarités.

Le Conseil général est l’acteur majeur de l’action sociale, de l’insertion et des solidarités. Son rôle de chef de file en matière sociale n’a cessé de se renforcer des premières lois de décentralisation aux dernières réformes avec l’attribution du RSA, de l’APA et de la PCH. Dans ce contexte économique incertain et marqué par un chômage accru et une précarisation croissante, nos responsabilités sociales sont capitales pour garantir les solidarités et les droits sociaux des citoyens et les accompagner dans leur parcours d’insertion.

L’an dernier, le Président du Conseil général avait présenté un voeu rappelant l’importance du rôle des départements “garants de solidarité et de proximité”. Si notre groupe souscrit à l’importance de ces missions revendiquées par la majorité, nous sommes en revanche en désaccord sur leur mise en oeuvre et les priorités de la majorité yvelinoise. Nous n’avons cessé de dénoncer les subventions aux grandes entreprises, certaines côtées en bourse, que le département verse sans compter et sans contreparties pour la collectivité ni de bénéfices pour l’emploi. Aussi, nous assistons à un véritable démantèlement des services yvelinois : privatisation de la crèche départementale en janvier 2014, fermeture du restaurant administratif en mai, fermeture de l’école de puériculture en septembre, restructuration d’ampleur des centres PMI. L’accès aux prestations sociales est minutieusement entravé par la restriction drastique des critères d’éligibilité aux dispositifs. Les cartes de transports Améthystes et Rubis, auparavant gratuites pour les Yvelinois âgés et handicapés, les veuves de guerre et Anciens combattants, sont devenus payantes. L’accès au transport “PAM 78” n’est plus accessible pour les titulaires de l’APA ou de la carte européenne de stationnement. Le département est en train de déléguer, sans débat ni réflexion commune, nos missions à des agences départementales pour gérer ici, la coopération décentralisée là, l’insertion, domaine pourtant réservé du département dont le Président Bédier se fait l’ardent défenseur dans sa communication.

Dans ce contexte de crise sociale et de diminution des ressources publiques, la politique du département est à revisiter de fonds en comble. Il nous faudra sanctuariser les subventions aux associations et à l’éducation et rééquilibrer les inégalités entre territoires. Le Conseil départemental est au coeur de la restructuration institutionnelle et des mutations territoriales. L’enjeu des élections départementales de mars sera crucial dans les Yvelines pour reconquérir la cohésion sociale et l’égalité entre les territoires.

André Sylvestre

Président du groupe des élus de gauche

Partager cet article

Repost 0
Published by Groupe des Elus de Gauche des Yvelines
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Groupe des élus de gauche des Yvelines
  • : Blog d'expression politique des élus socialistes, communistes et écologistes du Conseil général des Yvelines
  • Contact

Recherche