Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 octobre 2012 5 05 /10 /octobre /2012 16:37

Tribune du groupe des élus de gauche parue dans le magazine départemental d'automne 2012.


 

lemaire.JPG

 

 

Chaque année, après la pause estivale, vient le temps de la rentrée avec ses espoirs et ses ambitions. Dans une période marquée par une crise sans précédent, le nouveau gouvernement est plus que jamais mobilisé pour répondre aux attentes immenses des Français. Parmi leurs préoccupations, le logement représente une véritable urgence et est, avec l’éducation et la santé, l’un des grands chantiers  de cette législature.

 

Le dernier rapport de la fondation Abbé Pierre sur le mal logement accuse plus de 10 millions de personnes mal logées : « familles modestes, personnes isolées, jeunes, femmes seules avec enfants et de plus en plus de classes moyennes pourtant insérées socialement et économiquement ».  On compte près de 500 000 demandeurs de logements en Île de France dont plus de 25 000 dans les Yvelines.

 

François Hollande a pris dès son arrivée à l’Elysée la décision d’encadrer les loyers dans les agglomérations où le marché est le plus tendu. Et, cet automne, il a pris l’initiative de convoquer une session extraordinaire du parlement afin d’agir aussi sur l’offre locative. La loi « Logement » a pour objectif d’augmenter dès 2013 la construction de logements sociaux à raison de 150 000 par an. Elle va permettre à l’Etat de mettre à disposition des collectivités territoriales des terrains dont il est propriétaire à des conditions financières avantageuses.


Le texte de loi vise à renforcer également les dispositions de la loi SRU, votée sous le gouvernement Jospin, qui contraint les villes en pénurie de logements à disposer d’au moins 20% de logements sociaux, en portant cet effort à 25% d’ici à 2025 et en multipliant par 5 les pénalités imputées aux communes qui ne respectent pas la loi. C’est d’ailleurs dans les Yvelines que le nombre de communes, non respectueuses de la loi SRU, est le plus grand de toute l’agglomération parisienne.

 

En Ile de France, les investissements de l’Etat en matière de logementcomplèteront ceux de la Région qui a déjà consacré en 2011 plus de 271 millions d'euros au logement francilien et cofinancé  la construction de plus de 85 % de logements sociaux. Le Conseil général des Yvelines apporte quant à lui une aide financière via le dispositif CDOR en particulier aux communes qui ont peu ou pas construit de logements. Le groupe des Elus de gauche a obtenu la révision des critères du CDOR pour que celui-ci ne lèse pas les collectivités qui ont fait le plus d’efforts pour construire  et afin de garantir un quota plus important de logements locatifs sociaux. Accroître la production de logements aidés est impératif mais ceux-ci doivent être mieux répartis sur le département. Certaines communes yvelinoises ont un parc social de plus de 65% quand d’autres, de taille équivalente, ne représentent pas plus de 5% sur leur territoire.

 

Pour le groupe de gauche, prendre la délégation de compétence de l’Aide à la pierre, à l’instar d’autres Conseils généraux, présenterait un double intérêt pour notre département. Cette compétence alors confiée par l’Etat au département, dans le cadre d’une convention, permettrait à notre Assemblée de gérer directement le financement des nouvelles constructions de logements sociaux et de mieux contrôler leur répartition, faisant ainsi du Conseil général un acteur dynamique pour l’aménagement de notre territoire.

 

André Sylvestre,

 

Président du groupe des élus de gauche

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Groupe des Elus de Gauche des Yvelines - dans articles de presse
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Groupe des élus de gauche des Yvelines
  • : Blog d'expression politique des élus socialistes, communistes et écologistes du Conseil général des Yvelines
  • Contact

Recherche