Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 novembre 2009 1 23 /11 /novembre /2009 10:35

Lors de l’examen de la décision modificative en séance du Conseil général des Yvelines le 20 novembre 2009, le groupe socialiste et apparenté constate, une fois de plus, que la prudence et les principes de bonne gestion n’ont pas été respectés ces dernières années.

 

Comme nous le prédisions déjà l’année dernière, la crise économique installée a brutalement fait chuter les recettes du Département, et l’incertitude la plus totale prédomine encore quant à la juste compensation de la ressource de la taxe professionnelle bientôt supprimée par le Gouvernement Sarkozy.  Pourtant l’Exécutif, nullement inquiet et à grand renfort de communication, a continué à distribuer une manne paraissant inépuisable sur des missions pourtant très subsidiaires et ce, sans aucune évaluation des retombées locales.

 

Ainsi, par le biais de dispositifs aux critères ciblés, on a investi des sommes ahurissantes dans certaines communes au détriment de l’intérêt de toutes. Ces programmes ne sont toujours pas intégralement financés…

 

Ainsi, de nombreux programmes richement abondés ont financé des missions hors du périmètre d’action du Département.

 

Ainsi, le financement du projet de Formule 1 devait être achevé en 2010 en dépit d’un coût faramineux de plus de 175 millions d’euros, soit quasiment le dixième du budget départemental d’avant la crise !

 

Aujourd’hui, on doit se rendre à l’évidence : le Conseil général a les poches vides en raison de la précédente gestion.

 

Ce manque d’autofinancement se traduit désormais par une sévérité accrue sur les domaines de compétence du Département : les collèges doivent se serrer la ceinture, mais également les associations et les communes.

 

Ainsi, par exemple, serait supprimée l’aide aux communes pour financer les journées des enfants yvelinois en centres de loisirs et de vacances !

Au delà des communes, c’est encore un service à la population qui risque de disparaître. Si les communes ne peuvent plus financer les centres de vacances et de loisirs, comment les parents pourront ils faire garder leurs enfants à moindre coût ? Ce seront donc les ménages yvelinois qui pâtiront de ce manque de solidarité entre collectivités.

 

C’est pourquoi, nous dénonçons les errements de la précédente gestion trop dispendieuse qui va longtemps peser sur les finances départementales et ne pourra se résorber que par le recours à l’emprunt ou la hausse prochaine des impôts locaux.

 

C’est pourquoi, nous demandons à l’Exécutif actuel de préserver prioritairement les crédits nécessaires au bon fonctionnement de ses missions définies réglementairement. Plus que jamais, le Département doit se consacrer au soutien des yvelinois et de l’ensemble des forces vives du territoire dont il a la responsabilité.

André Sylvestre,
Président du groupe

Partager cet article

Repost 0
Published by groupe PS
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Groupe des élus de gauche des Yvelines
  • : Blog d'expression politique des élus socialistes, communistes et écologistes du Conseil général des Yvelines
  • Contact

Recherche