Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 avril 2011 4 14 /04 /avril /2011 10:18

 

  

Monsieur le Président, chers collègues,

 

De prime abord, et afin qu’il n’y ait aucun malentendu, je peux affirmer que nous sommes d’accord pour soutenir la recherche, le développement et l’innovation ayant pour but l’avènement de véhicules propres et non émetteurs de pollutions.

 

Mais il s’agit également que ces fabrications soient créatrices d’emplois et de richesses pour notre territoire, donc non délocalisées. Le seul maintien, pendant les quelques années que durent les recherches des techniciens qui en sont chargés, nous paraissent être un minimum toutefois, insuffisant, pour justifier le soutien départemental.

 

Nous pensions avoir été entendus et que cette position serait dorénavant celle du Conseil général. A la lecture des conventions qui nous sont présentées, il n’en est rien.

 

Nous réitérons nos demandes d’information sur certaines nouvelles dispositions puisqu’il est désormais indiqué, dans les conventions entre notre institution et des entreprises, que ces dernières s’engagent à mener des actions en direction des bénéficiaires du RSA.

 

Nous vous redemandons de nous préciser les modalités de cette initiative qui n’a été évoquée ni en commission réglementaire, ni en séance publique. L’engagement d’intégrer des bénéficiaires du RSA au sein de programmes de recherche que le Département soutient, ne peut que générer des interrogations bien légitimes quant à son efficacité.

 

Enfin, si le Département soutient les entreprises yvelinoises, cela ne peut être qu’en lien avec l’emploi. Dans les conventions qui nous sont désormais soumises, il n’y a plus de réelle exigence de création d’emploi. Pourtant si ces exigences sont difficilement imposables à de petits établissements, cela n’est pas le cas des grands groupes. Et si les grands groupes ne souhaitent pas s’engager vers de la création d’emploi, n’y a-t-il pas matière à reconsidérer leur subventionnement ?

 

D’ailleurs les tergiversations qui ont tiraillé la majorité pour deux dossiers de financement de Peugeot et Renault, qui ont finalement été retirés de l’ordre du jour, nous confortent dans nos demandes.

 

Alors deux choix s’offrent à nous et nous souhaiterions en discuter plus longuement : soit continuer à tenter de mener une politique économique peu efficace en terme de création d’emploi et sans lien avec les compétences clé du Département comme l’insertion ; soit, à reconsidérer totalement cette politique de développement économique et d’insertion, à l’ancrer plus profondément au sein des petites et moyennes entreprises yvelinoises, à créer des partenariats quantifiables et durables pour l’insertion des bénéficiaires du RSA.

 

Voilà pourquoi, nous vous redemandons solennellement, Monsieur le Président, de bien vouloir prévoir, le plus tôt possible, un débat sur ce sujet fondamental. Il en va de la transparence de votre politique, de son efficacité et par là-même de son bienfondé.

 

Puisque les crédits débloqués dans le plan de soutien à la filière automobile ne font toujours pas l’objet d’objectifs clairs de développement de l’économie et de l’emploi yvelinois, nous ne prendrons pas part au vote pour les délibérations 5-2924 et 5-3084.

 

Je vous remercie.

 

André Sylvestre,

Président

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Groupe des élus de gauche des Yvelines
  • : Blog d'expression politique des élus socialistes, communistes et écologistes du Conseil général des Yvelines
  • Contact

Recherche