Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juillet 2009 2 07 /07 /juillet /2009 17:41

Monsieur le Président, mes chers collègues,

 

 

De la même façon que nous avons accueilli Pierre Blévin et Yannick Tasset, le groupe socialiste et apparenté souhaite la bienvenue à Michel VIALAY, nouvellement élu sur le canton de Mantes la Jolie.

 

Alors que les Conseillers généraux vont procéder à l’élection du nouveau Président de cette Assemblée, le groupe socialiste et apparenté tient à vous réaffirmer ses valeurs.

 

Dans cette période de crise, le département a tout son rôle à jouer et ne peut se satisfaire uniquement du champ réglementaire.

 

Nos valeurs, notre projet
Le projet politique alternatif que nous, socialistes et apparenté, portons, a pour fer de lance, les valeurs de solidarité et de justice sociale. Le contexte ne peut que renforcer notre détermination. Nous devons proposer, inventer, soumettre à débat, de nouveaux services à la population.

 

Notre rôle c’est d’être au service des besoins et des préoccupations quotidiennes des Yvelinois, c’est de veiller à une réelle amélioration de leur qualité de vie.

 

Par ailleurs, le Département doit s’assurer de l’égalité de tous les Yvelinois en matière de prestations. Il doit garantir notamment l’accès à la protection maternelle et infantile, au planning familial, au bilan de quatre ans pour les enfants, aux aides à l’abonnement téléphonique et à la consommation énergétique pour les personnes âgées non imposables…

 

Vous me répondrez certainement que nombre de ces prestations sont à la discrétion des communes ; nous ne pouvons néanmoins accepter que nos concitoyens les plus fragiles, sur certains territoires, ne puissent pleinement profiter des politiques départementales, vous en conviendrez.

 

 

La qualité de notre débat démocratique : information et transparence en sont les maîtres mots…

 

Nous ne choquerons personne en affirmant que les grands projets du Département doivent émaner d’un travail collectif, d’un large débat.

Aussi il nous parait souhaitable de revenir, pour l’ensemble des politiques sectorielles, à un débat en séance, suivi d’un vote.

 

Pour illustrer ce propos, nous rappellerons ici que certains dossiers cruciaux pour notre organisation n’ont été présentés que sous la forme de dossiers quasiment vides comme la réorganisation de l’action sociale… Au grand dam, par ailleurs, de la Présidente de la commission emploi affaires sanitaires et sociales, pourtant issue de la majorité départementale qui avait exigé davantage d’informations…

 

Le respect de l’opposition et tous ses membres doit être une priorité de l’exécutif départemental. Il en va de la bonne santé démocratique de cette Assemblée.

 

Nous ne souhaitons plus être informés la veille ou le matin de la séance de projets d’envergure. Ou bien que seuls certains membres du groupe aient connaissance des changements de l’ordre du jour.

 

Le respect de l’opposition passe par le respect des délais de transmission des dossiers, par le respect des fonctions de chacun, par l’attention accordée au débat.

 

Puisque viscéralement attachés à l’intérêt collectif de nos concitoyens, nous nous positionnons comme force d’opposition « constructive », ce respect en est la contrepartie.

 

Lisibilité des actions départementales

 

D’autre part, nous avons maintes et maintes fois réclamé une véritable évaluation des dispositifs et politiques mis en place, comme les subventions accordées aux entreprises et l’obligation en retour de création d’emplois, les projets de coopération décentralisée ou les nouveaux dispositifs sociaux.

 

L’efficacité de notre travail, de l’utilisation des deniers publics en dépendent, vous ne l’ignorez pas, et il s’agit bien entendu d’une obligation de transparence, d’éthique même, vis-à-vis de nos concitoyens…

 

A ce titre, nous souhaiterions une évaluation des Contrats de développement de l’offre résidentielle. Nous saluons les efforts financiers considérables mis en œuvre pour la création de logements mais affirmons que si nous étions nous-mêmes aux responsabilités, nous aurions travaillé différemment.

 

En effet, le critère de dépassement de la moyenne de construction de logements, condition sine qua none de l’élection des communes au dispositif, ne favorise pas les communes depuis toujours volontaristes en la matière. Le CDOR peut ainsi s’apparenter à une "prime aux mauvais élèves".

 

L’évaluation des politiques départementales doit être constante et concrète.

 

Enfin, et ce sera là notre dernier souhait, nous formulons le vœu que cette Assemblée œuvre davantage à faire vivre notre laïcité républicaine et l’égalité entre les territoires yvelinois…

 

Notre unique préoccupation est de participer à l’élaboration d’un projet départemental, soucieux des difficultés des Yvelinois, soucieux de préparer l’avenir et de protéger notre patrimoine naturel.

 

Principale force d’opposition de cette Assemblée, conscients de nos responsabilités, nous porterons ma candidature lors de l’élection du ou de la nouvelle présidence.

André Sylvestre, Président du groupe socialiste et apparenté,
le 3 juillet 2009


Suite au dépouillement des résultats, André Sylvestre recueille 11 suffrages issus des groupes socialiste et communiste...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Groupe des élus de gauche des Yvelines
  • : Blog d'expression politique des élus socialistes, communistes et écologistes du Conseil général des Yvelines
  • Contact

Recherche