Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 janvier 2009 3 21 /01 /janvier /2009 18:10

Quant au circuit de F 1 dans les Yvelines, le groupe des Conseillers Généraux Socialistes et apparentés ne rejoindra pas une écurie mais restera fidèle à son engagement et aux conditions exprimées lors du vote de candidature pour ce projet. Il entend rester pragmatiques, en suivant sans passion les différentes étapes du projet et en considérant trois grands principes incontournables :

 

1-Soutien du renforcement économique de la vallée de Seine à partir de l’industrie automobile et des atouts géographique du site.

 

Dans le contexte de récession économique actuel, le groupe Socialiste fait de l’emploi et de la formation, sa priorité, et de l’aide au maintien et à la création d’entreprise, un enjeu essentiel de sa politique locale.

La désindustrialisation s’accélère dans la vallée de Seine, principalement dans l’industrie automobile, employeur majoritaire de ce territoire, et sur toutes les ressources résultantes : sous-traitants des grands constructeurs, commerces, construction. Si les élus locaux que nous sommes ne se mobilisent pas rapidement pour relancer les forces économiques de cette vallée, nous connaitrons l’un des plus grands sinistres industriels entrainant une explosion du chômage et un appauvrissement des habitants de nos villes et villages. De fait le groupe socialiste s’engage à soutenir toutes les initiatives du Conseil général qui favoriseront les exigences nécessaires à la création d’emploi, à l’insertion et à la création de richesses locales.

 

 

2- Respect des grands équilibres environnementaux.

 

Pour le groupe Socialiste, il est impératif, au XXIème siècle, que tout projet économique, urbanistique ou structurant intègre les normes environnementales sur l’eau, le plan carbone, le niveau sonore et le respect du paysage. Nous soutiendrons toutes les études nécessaires pour nous assurer que ces exigences seront prises en compte lors de l’élaboration du circuit de F1. Il est de notre responsabilité d’élus de garantir, à partir des études d’experts, que les habitants de nos villes et villages aux abords du site seront protégés.

Nous tenons comme acquis la décision d’une réserve foncière pour l’agriculture maraichère, la Maison de la Terre (programme LEADER) et la trame verte sur la commune des Mureaux et nous veillerons à l’accompagnement de ces projets indispensables à l’équilibre environnemental.

 

 

3- Inscrire le projet dans une perspective de développement durable pour les Yvelines

 

Le groupe Socialiste considère que les retombées économiques doivent bénéficier au territoire des Yvelines et que les actions issues de l’OIN doivent être coordonnées avec les élus pour respecter une cohérence départementale.

 L’ensemble des communes proches du site devront  être accompagnées pour que le circuit soit un véritable levier de relance locale et que le fonctionnement de l’ensemble des communes des Yvelines ne soient pas pénalisé par ce projet.

Nous pensons que la reconnaissance d’une vallée de l’automobile doit prendre en compte aussi bien la production, que le développement et la recherche pour rendre durable l’implantation de l’industrie automobile dans les Yvelines, principal vecteur de richesse de notre département.

 

Le groupe Socialiste prend la dimension de l’enjeu économique et humain d’un projet de relance indispensable dans les Yvelines, trop important pour se limiter au choix d’un quelconque groupe de pression.

André SYLVESTRE
Président du groupe

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Malivet 07/03/2009 17:28


Filière automobile : Les propositions de la Fédération des Yvelines du Parti Socialiste

Depuis plusieurs mois un débat autour d’un projet d’implantation d’un circuit automobile à Flins-Les Mureaux secoue notre département. Les socialistes Yvelinois regrettent que ce projet élaboré sans concertation ni transparence et en contradiction avec le SDRIF, soit pour la majorité UMP la seule politique de relance de l’industrie automobile dans notre département.

La Région Ile de France s’oppose à ce projet et à tout projet de circuit de formule 1 dans notre Région. Elle a déposé un référé suspension d’une décision de préemption par l’Etablissement Public Foncier des Yvelines (EPFY), des parcelles, lieu dit « Valence-Ferme de la Haye » à Flins sur Seine.
Les Conseillers généraux socialistes, s’ils se sont exprimés sur le principe d’un plan d’aide à l’industrie automobile, n’acceptent pas un plan ne comportant qu’une seule action visible : le circuit automobile.
La Fédération des Yvelines du Parti Socialiste, conformément à la position nationale du Parti Socialiste et à celles des sénateurs socialistes, rappelle son attachement à la pérennisation et à la modernisation du circuit de Magny-Cours dans la Nièvre. Elle n’est donc pas favorable au projet présenté de circuit automobile.

Un tel débat ne doit pas cacher

le véritable enjeu qui se présente à nous, à savoir le maintien de l'industrie automobile et de ses emplois dans le département. L'ensemble des acteurs concernés, Etat, Région, département et acteurs du monde économique et partenaires sociaux doivent aujourd'hui travailler conjointement pour faire face à la crise qui frappe ce secteur si important pour notre territoire, tant en terme de développement économique que d’emplois.
C'est aujourd'hui et sans attendre

qu'il faut lancer, avec le soutien de la puissance publique, les programmes de recherche et développement permettant de faire émerger l'automobile de demain respectueuse de l'environnement. Le Conseil Général des Yvelines, face à l’échec patent de sa politique de développement économique du département, doit cesser de distribuer ses crédits destinés au développement économique dans du saupoudrage, y compris en faveur d’entreprises qui licencient, pour concentrer efficacement ses efforts sur la lutte pour une relance industrielle, centrée sur les PME/PMI.

Les socialistes Yvelinois prendront toute leur part à ces débats et ne manqueront pas de faire toutes les propositions

 
permettant de relancer l'industrie automobile et valoriser notre département. En ce sens le plan de relance présenté par le Parti Socialiste comporte quelques axes forts pour le secteur automobile tel que l’utilisation du «fonds européen d’ajustement à la mondialisation» pour faciliter l’accès au crédit sous condition pour les grands groupes industriels et leurs sous-traitants ainsi qu’un vaste programme de commandes publiques de véhicules propres.

Anatole 06/03/2009 18:29


Filière automobile : Les propositions de la Fédération des Yvelines du Parti Socialiste

Depuis plusieurs mois un débat autour d’un projet d’implantation d’un circuit automobile à Flins-Les Mureaux secoue notre département. Les socialistes Yvelinois regrettent que ce projet élaboré sans concertation ni transparence et en contradiction avec le SDRIF, soit pour la majorité UMP la seule politique de relance de l’industrie automobile dans notre département.

La Région Ile de France s’oppose à ce projet et à tout projet de circuit de formule 1 dans notre Région. Elle a déposé un référé suspension d’une décision de préemption par l’Etablissement Public Foncier des Yvelines (EPFY), des parcelles, lieu dit « Valence-Ferme de la Haye » à Flins sur Seine.
Les Conseillers généraux socialistes, s’ils se sont exprimés sur le principe d’un plan d’aide à l’industrie automobile, n’acceptent pas un plan ne comportant qu’une seule action visible : le circuit automobile.
La Fédération des Yvelines du Parti Socialiste, conformément à la position nationale du Parti Socialiste et à celles des sénateurs socialistes, rappelle son attachement à la pérennisation et à la modernisation du circuit de Magny-Cours dans la Nièvre. Elle n’est donc pas favorable au projet présenté de circuit automobile.

Un tel débat ne doit pas cacher

le véritable enjeu qui se présente à nous, à savoir le maintien de l'industrie automobile et de ses emplois dans le département. L'ensemble des acteurs concernés, Etat, Région, Département et acteurs du monde économique et partenaires sociaux doivent aujourd'hui travailler conjointement pour faire face à la crise qui frappe ce secteur si important pour notre territoire, tant en terme de développement économique que d’emplois.
C'est aujourd'hui et sans attendre

qu'il faut lancer, avec le soutien de la puissance publique, les programmes de recherche et développement permettant de faire émerger l'automobile de demain respectueuse de l'environnement. Le Conseil Général des Yvelines, face à l’échec patent de sa politique de développement économique du département, doit cesser de distribuer ses crédits destinés au développement économique dans du saupoudrage, y compris en faveur d’entreprises qui licencient, pour concentrer efficacement ses efforts sur la lutte pour une relance industrielle, centrée sur les PME/PMI. Les socialistes Yvelinois prendront toute leur part à ces débats et ne manqueront pas de faire toutes les propositions permettant de relancer l'industrie automobile et valoriser notre département. En ce sens le plan de relance présenté par le Parti Socialiste comporte quelques axes forts pour le secteur automobile tel que l’utilisation du «fonds européen d’ajustement à la mondialisation» pour faciliter l’accès au crédit sous condition pour les grands groupes industriels et leurs sous-traitants ainsi qu’un vaste programme de commandes publiques de véhicules propres.

Présentation

  • : Groupe des élus de gauche des Yvelines
  • : Blog d'expression politique des élus socialistes, communistes et écologistes du Conseil général des Yvelines
  • Contact

Recherche